Série Laboratoire – Brasseurs du Monde

Je respecte toujours les brasseurs qui osent expérimenter et sortir de leur zone de confort. J’étais donc très intéressé par la nouvelle série laboratoire de Brasseurs du monde. Ils prévoient produire au moins 12 brassins expérimentaux en quantité très limité. Ceux qui seront les mieux accueillis deviendront peut être des produits réguliers. Nous avons pu goûter aux deux premiers: une NEIPA classique et une NEIPA au saaz.

Lire la suite de « Série Laboratoire – Brasseurs du Monde »

Sur les chemins de la pilsner bohémienne

Dans la vie, il ne faut pas avoir honte de ses faiblesses. Je dois avouer que mes connaissances en termes de lagers sont nettement moins développées que celles qui concernent les ales. Il est important de préciser que les lagers forment bel et bien une famille de styles aux caractéristiques variées. Cela provient du fait qu’il y a beaucoup moins de bières de microbrasseries québécoises appartenant à la grande famille des lagers et que je n’avais jamais brassé de bière de cette famille jusqu’à tout récemment. Qu’à cela ne tienne, j’ai désormais dans mon porte-folio une lager à mon actif, plus précisément une pilsner bohémienne, soit une bière pâle d’origine tchèque. Pour la petite histoire, j’ai nommé ma bière « Bohemian Rhapsody ». Je tiens à préciser que je n’ai jamais eu l’occasion de goûter à une pilsner bohémienne provenant effectivement de République tchèque.

Il y a un certain temps, j’avais fait l’exercice de comparer une stout impériale que j’avais produite avec celle de la brasserie Saint-Ambroise. Comme j’avais apprécié l’expérience, j’ai décidé de trouvé une version québécoise de pilsner bohémienne et de la comparée avec la mienne. J’ai choisi la version concoctée par la brasserie Vrooden pour les besoins de cette critique. Cette jeune brasserie de Granby se spécialise dans les bières allemandes et fait un point d’honneur de respecter la tradition brassicole de ce pays. Il est important de mentionner que les bières tchèques partagent plusieurs ressemblances avec les bières allemandes.

Bien que semblables, les deux produits dégustés présentent des différences significatives. Les deux produits respectent globalement les caractéristiques présentées dans le BJCP pour ce style, c’est à dire une lager pâle avec un bon côté malté, un certain niveau de sucres résiduels et une dose appréciable d’houblon noble.  Elles me font toutes deux rêver à l’arrivée des temps plus doux et des terrasses.

Lire la suite de « Sur les chemins de la pilsner bohémienne »