C-12 Pivo & Simcoe Mosaïc – Auval

Une aura mythique entoure depuis ses tout débuts la brasserie Auval. Il faut dire que dépendamment de votre région, votre chance de tomber sur ces bouteilles rouge, noire et blanche va de très faible à carrément improbable. Un ami qui descend en Gaspésie chaque Noël pour voir de la famille a finalement pu m’en trouver deux bouteilles pour mon trentième anniversaire (merci S-P!). Et ce ne fut pas une mince affaire: aussi tôt qu’une caisse est livrée, le mot se passe, et le tout est vendu avant même d’avoir pu être placé sur les tablettes.

Lire la suite de « C-12 Pivo & Simcoe Mosaïc – Auval »

Publicités

Sur les chemins de la pilsner bohémienne

Dans la vie, il ne faut pas avoir honte de ses faiblesses. Je dois avouer que mes connaissances en termes de lagers sont nettement moins développées que celles qui concernent les ales. Il est important de préciser que les lagers forment bel et bien une famille de styles aux caractéristiques variées. Cela provient du fait qu’il y a beaucoup moins de bières de microbrasseries québécoises appartenant à la grande famille des lagers et que je n’avais jamais brassé de bière de cette famille jusqu’à tout récemment. Qu’à cela ne tienne, j’ai désormais dans mon porte-folio une lager à mon actif, plus précisément une pilsner bohémienne, soit une bière pâle d’origine tchèque. Pour la petite histoire, j’ai nommé ma bière « Bohemian Rhapsody ». Je tiens à préciser que je n’ai jamais eu l’occasion de goûter à une pilsner bohémienne provenant effectivement de République tchèque.

Il y a un certain temps, j’avais fait l’exercice de comparer une stout impériale que j’avais produite avec celle de la brasserie Saint-Ambroise. Comme j’avais apprécié l’expérience, j’ai décidé de trouvé une version québécoise de pilsner bohémienne et de la comparée avec la mienne. J’ai choisi la version concoctée par la brasserie Vrooden pour les besoins de cette critique. Cette jeune brasserie de Granby se spécialise dans les bières allemandes et fait un point d’honneur de respecter la tradition brassicole de ce pays. Il est important de mentionner que les bières tchèques partagent plusieurs ressemblances avec les bières allemandes.

Bien que semblables, les deux produits dégustés présentent des différences significatives. Les deux produits respectent globalement les caractéristiques présentées dans le BJCP pour ce style, c’est à dire une lager pâle avec un bon côté malté, un certain niveau de sucres résiduels et une dose appréciable d’houblon noble.  Elles me font toutes deux rêver à l’arrivée des temps plus doux et des terrasses.

Lire la suite de « Sur les chemins de la pilsner bohémienne »

Oktoberfest – Brasserie Vrooden

Poursuivons dans la thématique automnale avec un autre style incontournable de la saison : l’oktoberfest ou la märzen. Pourquoi la märzen alors que cette bière était traditionnellement bue dans le cadre des festivités au tournant du mois d’octobre? C’est tout simplement parce que cette bière de fermentation basse (ou lager) était brassée au mois de mars afin de fermenter à la bonne température. De plus, à des fins de conservation, ce type de bière a un caractère plus houblonné et son pourcentage d’alcool un peu plus élevé.

Vrooden est une jeune microbrasserie située à Granby. Cette dernière se spécialise dans les bières de style allemand et utilise des ingrédients allemands à 100% dans un soucis d’authenticité. La bière qui nous intéresse aujourd’hui se nomme simplement Oktoberfest. Je ne me considère pas comme un expert en bière allemande, mais ce produit semble être une expression authentique du style.

Lire la suite de « Oktoberfest – Brasserie Vrooden »

#27 (Pilsener); Farnham Ale & Lager

On dit souvent que se sont les petits défauts qui forment le caractère. La pilsener offerte par Farnham Ale & Lager est un parfait exemple de ce dicton. C’est une bière qui s’affranchit juste assez des normes du style pour être unique et reconnaissable, sans toutefois nous dépayser. C’est un bel ouvrage bien ancré dans le terroir du sud du Québec.

Lire la suite de « #27 (Pilsener); Farnham Ale & Lager »