C-12 Pivo & Simcoe Mosaïc – Auval

Une aura mythique entoure depuis ses tout débuts la brasserie Auval. Il faut dire que dépendamment de votre région, votre chance de tomber sur ces bouteilles rouge, noire et blanche va de très faible à carrément improbable. Un ami qui descend en Gaspésie chaque Noël pour voir de la famille a finalement pu m’en trouver deux bouteilles pour mon trentième anniversaire (merci S-P!). Et ce ne fut pas une mince affaire: aussi tôt qu’une caisse est livrée, le mot se passe, et le tout est vendu avant même d’avoir pu être placé sur les tablettes.

IMG_1978

Établie à Val d’Espoir, Auval est une des rares brasseries qui ne cherche pas la croissance à tout prix, mais priorise d’abord la qualité, le savoir faire, l’utilisation d’ingrédients locaux et désire rester établie en région. Le très grand intérêt envers leurs produits combiné avec leur exclusivité leur ont apporté ce statut mythique. Moi même je n’avais jamais goûté leurs produits dans le passé. En fait, je n’en avais jamais même vu!

C-10 Pivo

IMG_1960

La C-12 Pivo est une lager bien houblonnée. Elle est légèrement trouble, jaune assez pâle (l’éclairage de la photo ci-dessus ne lui rend pas justice). Sa mousse est particulièrement fine et lèche un peu les bords du verre. Son arôme est absolument divin! On est sur le miel aux fleurs sauvages, le malt pils avec des notes épicées et herbacées. En bouche, les céréales fraîches accompagnées d’un petit côté caramel brûlé, légèrement sucré. Viens ensuite une touche de poivre, de zeste d’orange et finalement une amertume herbacée bien plus soutenue que pour la majorité des lagers, quoi que très douce. La finale est longue et amère, herbacée et épicée.

Le corps est léger, avec un petit sucre résiduel, et la texture légèrement astringente. Au final, comme le spécifie la bouteille, c’est une interprétation très libre du style (pilsner bohémienne). Le houblonnage y est bien généreux, et le goût plus complexe, mais c’est très réussi.

Simcoe Mosaïc

IMG_1963

La Simcoe-Mosaïc est une IPA à l’avoine. Elle a un aspect laiteux, quasiment opaque. Sa mousse est grossière évoquant ainsi du jus d’orange ou d’ananas. Au nez, c’est fruité et floral. On est sur le citron, la citronnelle, la papaye ou la mangue. Les arômes sont très puissants et invitants. Au goût,  c’est le zeste de citron qui est d’abord évoqué. Ensuite le jus de fruit de la passion peut-être? L’amertume est à la fois fruitée et herbacée et particulièrement douce. Subjectivement, cette IPA semble étrangement moins amère que la lager goûtée précédemment. La finale est encore sur le fruit de la passion et très longue. Le tout est dangereusement facile à boire, et d’une belle fraîcheur avec des notes minérales. Superbe.

La bière a une texture douce, huileuse, juste assez effervescente. Son corps est léger à moyen. Dans le style des IPA à l’avoine style Nouvelle-Angleterre, celle ci est l’une des meilleures qui se fait chez nous, aux cotés de la NEIPA Shelton, un de nos coups de cœur dans le passé.

Alors, est-ce que les bières d’Auval sont bien meilleures que tout ce qui se fait au Québec, comme le veut leur statut mythique: non. Elles sont particulièrement bonnes mais nous sommes choyés et avons ici de nombreux brasseurs super talentueux. Elles prouvent cependant sans aucun doute le savoir faire et l’attention au détail tout au long de la production alors si vous en voyez sur des tablettes, attrapez les sans hésiter avant qu’elles ne disparaissent!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s