Avant de dire adieu à l’été…

Les bières sûres gagnent en popularité au Québec depuis quelques temps. Elles peuvent être franchement rafraîchissantes lors des chaudes journées d’été (bien que cela ne m’empêche pas d’en boire en plein blizzard). Dans cette revue, je vais présenter une comparaison entre deux sures aux framboises : la Bière de Balcon de l’Espace Public et la Sure Prenante, une de mes créations maison. La microbrasserie L’Espace Public est située dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve et elle a choisi de se spécialiser dans les bières acidulées.

La Bière de Balcon est un produit fort intéressant dans la catégorie « étancher sa soif avec breuvage à faible pourcentage d’alcool ». Il s’agit d’un bel exemple commercial dans du genre qui a contribué à me donner le goût de tenter l’expérience des bières fruitées et acidulées. J’ai été heureux de constater à quel point la Surprenante capture étonnamment bien la framboise fraîche.

20170922_122003.jpg

Caractéristiques

Bière de Balcon – L’Espace Public

BJCP (2015) : 28American Wild Ale B) Mixed Fermentation Sour Beer

Manufacture & Consommation : N/A (arrivée le jour même au dépanneur spécialisé)

ABV: 3% alc/vol        IBU: 8

 

Sûre Prenante – Bière maison

BJCP (2015) : 28American Wild Ale B) Mixed Fermentation Sour Beer

Manufacture & Consommation : Embouteillée il y a moins de 3 semaines

ABV: 5% alc/vol        IBU: 15 (estimé)

Impression

20170922_135917-e1506103590702.jpg

La Bière de Balcon arbore un emballage simple et accrocheur. Je crois que la canette d’aluminium est parfaite pour cette bière de consommation court terme (c’est-à-dire sans potentiel de vieillessement). Il n’y a que très peu d’informations sur le produit sur l’emballage.

Apparence

20170922_123202-e1506103360582.jpg

Le produit de l’Espace public génère pour un bref instant une mousse rose qui s’estompe en un clin d’oeil. Les bulles qui se forment ressemble un peu à un cola au début, mais finissent par devenir plus petites. La teinte est rose orangée et trouble.

Lors du service, la mousse de Sure Prenante est dense et épaisse elle se maintient plus longuement. La couleur est d’un beau rose/rouge plutôt intense et le liquide est translucide voire transparent.

Arôme

Pour les deux bières, l’arôme dominant est la framboise (accompagné d’effluves lactiques) mais le nez est beaucoup plus puissant chez la bière maison. La Bière de Balcon comporte également une touche de blé, alors que la Sure Prenante a une pointe de caramel.

Goût

Au niveau du goût, la bière commerciale est dominée par l’aspect acidulé (lactique et citrique) et le goût de framboise, quoique bien présent, vient ensuite. À celle s’ajoute un léger caractère malté qui nous rappelle que nous avons bien une bière entre les mains. D’un autre côté, la bière maison a un goût qui se rapproche davantage de la framboise fraîche avec une acidité plus modérée. Le caractère malté est plus présent et on décèle même une faible amertume.

 

Texture et corps

La Bière de Balcon est très légère, il est difficile de détecter des sucres résiduels et son effervescence est moyenne à élevée. Cela forme un tout d’une grande buvabilité. La Sure Prenante se rapproche davantage d’une bière « standard » à 5% alors elle est un peu moins rafraîchissante, mais tout de même facile à déguster.

Impression de l’auteur

Pour résumer cet exercice, la Bière de Balcon est une bière sûre facile à boire qui vaut le détour (à condition d’avoir une bonne tolérance à l’acidité), puis une bière aux framboises ensuite, alors que la Sure Prenante utilise une bière très « conventionnelle » comme support pour mettre en valeur un goût de framboise puissant et une acidité modérée.

Il est important de mentionner que la Bière de Balcon utilise problement la technique du sour mash pour arriver à produire ce niveau d’acidité. Dans mon cas, j’ai brassé une American Blonde ale toute simple et, lors du transfert en cuve secondaire, j’ai ajouté un mélange de 25 mL d’acide lactique à 80% et de 12 casseaux de framboises réduites en purée. L’ajout d’acide permet de neutraliser les bactéries indésirables qui auraient pu se trouver sur lesdites framboises, de pouvoir contrôler précisément le niveau d’acidité et de faciliter le reproductibilité (un aspect difficile à maîtriser lors du brassage amateur). En bref, je n’ai pas suivi la méthode traditionnelle, mais le résultat est très satisfaisant et je recommande aux brasseurs maison de tenter l’expérience.

 

Un commentaire sur « Avant de dire adieu à l’été… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s