Heady Topper – The Alchemist (Stowe, VT)

Aujourd’hui, je m’engage de nouveau dans une critique d’une bière que j’ai dénichée en voyage à l’extérieur du Québec. Dernièrement, j’étais de passage au Vermont avec ma copine et j’en ai profité pour me procurer quelques précieuses canettes de la célèbre microbrasserie The Alchemist. Le salon de dégustation de cette brasserie était bien animé lors de ma visite et je crois bien que c’est ainsi la plupart du temps dans cet établissement. Vous l’aurez peut-être deviné, mais j’ai dégusté pour vous la Heady Topper, une bière iconique de cet état américain.

Pour en revenir à la Heady Topper, il s’agit d’une bière houblonnée très aromatique et très goûteuse qui atteint un certain équilibre dans la démesure, et qui vaut certainement le détour. Il est important de mentionner que ce produit est distribué uniquement dans un rayon de 25 milles autour de leurs installations de Waterbury, VT et au salon de dégustation de leur brasserie de Stowe, VT.

20170529_134534

Caractéristiques

Heady Topper – The Alchemist

BJCP (2015) : 22Strong American Ale A) Double IPA

Manufacture & Consommation : N/A (Fraîche étant donné le roulement)

ABV: 8% alc/vol        IBU: 120

Impression

Globalement, le design est assez simple, mais efficace. Leurs canettes sont facilement reconnaissables et mettent l’emphase sur le houblon qu’elles renferment. À l’arrière du contenant, on nous informe que le produit contient une quantité importante de houblon et qu’il est conçu pour mettre en valeur l’aspect aromatique et gustatif du houblon, et non pas uniquement son amertume.

Un autre point important mentionné est le gage de fraîcheur de la compagnie. On souligne l’importance de garder le produit au frais et de le consommer dans un court délai. D’ailleurs, le choix d’utiliser la cannette d’aluminium n’est pas anodin. Le producteur affirme que ce format permet de préserver le produit plus longtemps étant donné l’opacité du matériel. En effet, le houblon se dégrade lorsqu’exposé à la lumière (principalement les rayons UV). De plus, cela offre l’avantage de réduire les coûts d’embouteillage et de transport. Il est intéressant de noter qu’il est suggéré de boire à même la cannette pour limiter l’évaporation des huiles essentielles du houblon. J’ai tout de même choisi de verser ma bière dans un verre dans le cadre de cette critique.

Arôme

Le nez est puissant et complexe. Le houblon domine, avec en ordre d’importance, des effluves de fruits tropicaux (mangue, ananas, etc.), d’agrumes (orange, citron, etc.), d’herbes et de conifères. À ce bouquet s’ajoute des notes de pain et de caramel clair. Les arômes sont soutenus et invitants.

Apparence

Au moment de verser, les bulles forment progressivement un bon col de mousse qui se stabilisera en un léger collet blanc duveteux et persistant. La robe de cette bière est dorée tirant sur le blond et est légèrement trouble (signe de la forte teneur en houblon).

20170529_134711

Goût

Aux premiers abords, on perçoit un côté un peu sucré et céréalier, mais rapidement, une amertume bien sentie, mais loin d’être désagréable, prend le dessus. L’équilibre est d’ailleurs étonnant pour une bière qui s’affiche au-dessus de la barre de 100 en termes d’IBU (indice d’amertume). Le houblon occupe la place de choix au niveau du goût. On goûte d’abord les agrumes (qui laissent presque une impression d’acidité), puis ils laissent place à une finale herbacée et résineuse qui persiste longuement. Un goût à la hauteur de ce que laissait présager le nez.

Texture et corps

L’effervescence moyenne soutient une mousse légèrement crémeuse qui coiffe très bien le produit. Le corps moyen et l’huile de houblon qu’elle renferme ajoute une certaine onctuosité bien agréable en bouche. L’alcool est bien dissimulé et apporte juste ce qu’il faut de chaleur au breuvage. Somme toute, il s’agit d’une bière assez facile à boire pour le style.

Impression de l’auteur

Je recommande chaudement cette bière fort bien exécutée aux amateurs de produits axés sur la concentration d’arômes et de goûts houblonnés. Étonnamment, l’amertume n’est pas écrasante et une gorgée n’attend pas l’autre. Malgré ses grandes qualités, il est tout de même important de ne pas mettre la barre abusivement haute quand on déguste un produit de cette trempe, car des attentes démesurées peuvent engendrées certaines déceptions.

vermont

Photo prise lors d’une randonnée dans les Montagnes Vertes

Comme dans un article précédent (Fracture Imperial IPA – Amsterdam Brewery), je vous encourage à faire une escapade à l’extérieur de la province pour découvrir une myriade de produits qui ne sont pas disponibles au Québec. La Nouvelle-Angleterre est une destination de choix pour les Québécois étant donné la proximité et la densité des microbrasseries.  Vous ne regretterez pas votre road trip brassicole!

P.S. Si vous êtes de passage au Vermont, je vous suggère notamment de découvrir le Queen City Brewery à Burlington pour un vaste choix de bières de qualité. Également à Burlington, il y a Magic Hat Brewing Co. qui ont une belle sélection de produits originaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s