Bière de Coin d’Rue – L’Espace Public

La Bière de Coin d’Rue est une bière sure qui est fruitée, légère en goûts et en couleurs. Alors que mes collaborateurs privilégient les bières d’automne, je décide de nier le froid et de vous présenter une bière d’été. Comme Nicolas, j’ai décidé de mettre l’accent sur le produit d’une microbrasserie native de ma région, l’Espace Public d’Hochelaga-Maisonneuve. Les bières sures sont un style peu fréquent, mais ayant une longue histoire. Historiquement, de mauvaises techniques d’asepsie et d’entreposage font que les bières sures étaient plus la norme que l’exception. Un des principaux avantages des bières sures est que similairement à la limonade, elles sont particulièrement désaltérantes.

Au final, cette bière tente de séduire le grand public, mais il n’est pas clair si celui-ci est prêt à le recevoir. Les amateurs de bière sure seront cependant réjouis de tenir des canettes de cette bière pour une journée chaude d’été.

20161027_222210_edited

Caractéristiques

Bière Sure

BJCP (2015) : 23.European Sour Ale A) Berliner Weisse

Manufacture & Consommation : Absent

ABV:4.5% alc/vol        IBU: Non disponible

† Brassée par Brasserie et Distillerie Oshlag pour l’Espace Public.

Impression

L’emballage est éclatant sur les tablettes. Son style simple et son nom abordable semblent indiquer qu’elle vise un grand marché et avec une écriture en noir sur fond blanc, elle n’essaie pas de se fondre dans la foule. Cependant, cet emballage semble faire en sorte que dans la plupart des dépanneurs où je l’ai aperçue, elle était placée avec les Molson et Budweiser de ce monde. Considérant le produit qu’elle contient, je suis sûr que quelques personnes ont du faire le saut en la prenant par erreur. Il est à noter que la canette ne présente qu’une description du produit; pas de caractéristiques telles qu’un indice d’amertume ni de date de manufacture.

20161027_222357_HDR_edited.jpg

Apparence

Couleur paille, légèrement trouble, et visiblement très gazéifiée. Elle a la couleur parfaite de la bière que je voudrais après une longue journée de travail sous le soleil d’été. Initialement, un bon collet se forme, mais il disparaîtra avant que vous portiez le verre à votre bouche.

20161027_222443_HDR_edited.jpg

Le fond noir et la pastille rouge du verre la font passer de paille à cuivrée.

 

Arôme

Son nez acidulé est aussi légèrement fruité et on y distingue facilement des arômes de litchi et d’ananas. Pour les amateurs de vin, le nez est similaire à celui d’un gewürztraminer.

Goût

Cette bière est sure… très sure. Cet aspect est mis de l’avant par le fait que le produit est, au final, plutôt sec. Le houblon est assez difficile à trouver et s’il est présent, ce n’est pas en amertume, mais en arôme. Le goût de litchi est bien présent et perdure agréablement en bouche avant qu’une fin céréalière vienne compléter l’expérience. L’acidité et l’aspect fruité du produit rendent l’alcool dans le produit presque indétectable.

La présence acide très nette et sans arrière-goût semble pointée vers l’utilisation d’une technique de sour mash. De plus, il est possible, d’après le profil d’houblonnage de cette bière qu’elle fasse usage d’un houblon trop peu souvent utilisé à mon goût, le Topaz. Avec ses très fortes concentrations d’alpha acide [13.7 – 17.7] et ses goûts fruités plaisants; le Topaz est le houblon passe-partout parfait. La bière affiche 3 en pH (indice d’acidité) ce qui est plus similaire à une limonade ou à un jus de pamplemousse qu’une bière typique, lesquelles sont autour de 4.5 sur une échelle d’environ 0 à 14.

20161027_224734_HDR.jpg

 

Texture et corps

Cette bière n’a quasiment aucun corps perceptible, ce qui était aussi l’idée derrière le produit. Les deux facteurs qui doivent contribuer à l’obtention d’un si faible caractère sont l’utilisation de sucre simple et un taux final d’alcool bas. La forte gazéification aide à en faire une bière qui descend bien et qui est très désaltérante.

Impression de l’auteur

Avec ses goûts, arômes et houblonnages faibles, son absence de corps, et ses malts modestes, cette bière donne l’impression d’une bière venant d’une grande compagnie plus que d’une microbrasserie. Sa forte acidité en font une bière qui risque d’être restreinte à un marché niche de consommateurs informés.

Cependant, l’image de marque du produit, de même que sa commercialisation semblent indiquer que l’Espace Public cherche à en faire un produit se trouvant dans le frigo de M., Mme tout le monde. Selon moi, c’est un pari difficile à tenir.

Néanmoins, si l’on se fie au passé, Boréale était un des pionniers ayant fait en sorte que maintenant tous les bars, tavernes, et pubs au Québec tienne de la bière intéressante en fut. Étant dans une position similaire par rapport aux bières sures et ayant développé une large expertise dans ce domaine, l’Espace Public est une valeur sûre et est bien placé pour mettre le sur toutes les tablettes.

L’Espace Public a aussi un pub chaleureux et accueillant dans lequel ils présentent une sélection de bières créatives et toujours changeantes. Si vous vous sentez audacieux(ses), voici deux recettes qui ont été inspirées par cette revue:

La Groseille de Coin d’Rue:

  • 1 canette de Bière de Coin d’Rue
  • ½ oz de sirop de Cassis

Le Jardin de la Ruelle:

  • 1 canette de Bière de Coin d’Rue
  • 5 feuilles de Basilic frais concassée.
  • ½ tsp de gingembre haché finement
  • ½ oz de sirop de sucre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s