Rustica; MonsRegius

MonsRegius est une nouvelle brasserie dont j’avais particulièrement hâte de goûter les produits: elle a pignon sur rue à deux pas de chez moi, à Saint-Bruno-de-Montarville. L’entreprise a été fondée par Martin L’Allier et sa femme Véronique Givois. Ex designer graphique, il a fait le saut du brassage amateur où il évoluait depuis plusieurs années. La Rustica est une bière artisanale assumée à l’image de marque très réussie. Le choix d’une saison est très pertinent dans cette optique.

front.jpg

Caractéristiques

Rustica – Saison

BJCP (2015): 25. Strong Belgian Ale (B) Saison

(Manufacture & Consommation) non spécifié

ABV: 6,3% alc/vol        IBU: 27

Impression

MonsRegius offre plusieurs bières dans des bouteilles de 500mL allongées, rappelant une petite bouteille de vin. C’est intéressant, mais moins pratique pour partager que les bons vieux 660 et 750mL. L’étiquette arbore un style minimaliste, au design intéressant. Le nom de la bière, le style et le logo de la brasserie sont en retrait au profit d’un motif magenta. Il est très facile de trouver la bière si on la cherche, mais pas nécessairement de savoir ce que c’est si on ne le sait pas.

On y mentionne un petit descriptif, le taux d’amertume, le verre et la température de service suggérés. Il ne manque que la date de manufacture et de consommation suggérée: contrairement au vin, certaines bières sont bien meilleures lorsque consommées très fraîches, ou encore vieillies plusieurs mois.

back

Arôme

De prime à bord, on sent les arômes épicés apportés par la levure. Ces derniers rappellent un peu le seigle, bien qu’il n’y ait aucune mention de ceci sur la bouteille. Ensuite, on peut percevoir du grain frais et une touche de banane. Finalement, c’est le houblon qui revient en force, avec un petit côté résineux et des arômes d’agrumes très présents – pamplemousse et citron.

Apparence

La Rustica est orange pâle mais ce qui saute le plus aux yeux est qu’elle soit très trouble. Bien que ce soit une bière qui se veut artisanale – très probablement non filtrée, son opacité est comparable à ce qu’on attendrait d’une bière au blé ou au seigle. L’effervescence est très visible mais la mousse ne forme qu’un mince collet blanc peu persistant.

Goût

Au goût, il est évident que l’on a affaire à une saison. Le côté épicé que l’on retrouvait au nez  est ici proéminent: on est sur le girofle, le poivre. On peut sentir que la fermentation a été effectuée à relativement haute température. Il y a même des esters de bananes. Les goûts plus fins sont cependant masqués par un arrière goût métallique. Peut-être à cause d’un nouvel équipement mal rincé? Dommage.

Texture et Corps

De ce côté, c’est très réussi. La Rustica se boit très bien, mais on sent sa densité, sa richesse. La texture est légèrement astringente, mais rien de déplaisant. Le corps de manière générale, tout comme l’aspect de la bière,  me laisse croire qu’on a eu recours à du blé ou du seigle pour ajouter de la profondeur à cette bière.

Impression de l’auteur

En somme, la Rustica porte très bien son nom. C’est une saison rustique, artisanale, pour le meilleur et pour le pire. Autant ses arômes invitants et son corps riche sont dignes des meilleures bières artisanales, autant j’ai été déçu par son arrière goût indésirable. La toute jeune MonsRegius a su piquer mon intérêt, et leurs produits ont un potentiel indéniable. Je leur souhaite la meilleure des chances pour la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s