L’impératrice; Trou du Diable

L’Impératrice est une bière noire aux goûts complexes et à la présentation soignée. Une liqueur impériale présentant une exceptionnelle balance de saveurs et mettant l’acheteur(se) au défi d’en explorer les tons et les arômes. De par sa richesse, et par son fort corps, elle fera bon d’être conservée pour des occasions spéciales. Cependant, quand le moment sera bon, et qu’autour d’une table vos convives vivront l’expérience qu’est l’Impératrice, vous vivrez alors l’expérience de la royauté.

20160627_214723_hdr

Caractéristiques

Bière extra-forte d’exception

BJCP (2015) : 20. American Porter and Stout (C) Imperial Stout

Manufacture & Consommation : Non disponible (bière de garde – plusieurs années)

ABV: 10% alc/vol        IBU: N/A

Impression

L’impression d’opulence et les tons de royautés sont au rendez-vous avec sa présentation aux tons pourpre, blanc, noir, et aux enluminures dorés. Cette bière aux aspects de fine liqueur se présente comme étant faite pour les empereurs (et impératrice). Le produit ne propose qu’un strict minimum d’information et affiche un numéro de lot pour traçabilité. Les amateurs de bières de cette brasserie sauront rapidement s’y reconnaître bien que l’aspect exceptionnel de la bière pourrait se perdre chez le consommateur inattentif.

back_imperatrice

Arômes

L’impératrice présente un arôme réconfortant et chaleureux. Les odeurs principales sont celles du chocolat et du sucre d’orge. Ces sucres profondément caramélisés sont ensuite soutenus par un alcool bien présent. C’est ensuite seulement qu’un houblon bien présent se laisse paraitre suivi de trace de bananes mures et de lait malté.

Apparence

D’un noir profond à s’y perdre, la bière reste cependant translucide et possède un collet d’une couleur  « crema » de café italien. Le collet, bien que mince, couvre et tapisse l’intérieur du verre de dégustation sans perler. Bien qu’encore jeune, le potentiel de vieillissement est définitif. La bière présente plusieurs caractéristiques d’un exemple fraichement embouteillé. Les bulles argentées sur toile noire d’Onyx semblent convertir chacun des verres où elle est versée en autant de cieux étoilés.

20160627_231209_hdr

Goût

Dès la première gorgée, l’Impératrice se transforme en un guide nous faisant explorer son complexe éventail de saveurs. La première impression en est une de complexité. Elle amène cette joie de la découverte qui nous enivre et nous pousse à explorer. Nous découvrons ensuite une minéralitée distincte qui assoupli les tons et permet à la bière de croître graduellement et prévient l’arrivée agressive souvent trouvée chez les bières du même style. La dégustation se poursuit par l’arrivée des notes fortes du chocolat amer, des grains de café, et de la chaleur de l’alcool. C’est alors que le houblon réussit à trancher et structurer le reste des goûts de malts biscuité et à haute torréfaction. Il est agréable de remarquer comment le profil de houblon semble s’harmoniser au reste de la bière plutôt qu’à la complémenter. C’est à ce moment que se présente les touches de bourbons, et de chêne flambé amenant à la fois tanins et un goût vanillé. C’est ainsi que plusieurs secondes après la dernière gorgée, l’Impératrice réussit habilement à laisser languir des aspects sucrés, vineux, et chocolatés qui perdurent en bouche.

20160627_215020_hdr

Texture et corps

Plusieurs aspects de l’impératrice en font un produit qui se démarque des autres produits de sa catégorie. Son aspect en bouche est somptueux sans nécessairement être liquoreux. Elle est (relativement) légère, pleine de saveur, et n’est pas excessivement sucrée. La bière présente certain tanins et une faible effervescence.

Impression de l’auteur

Dès le départ, je tiens à confirmer ce que vous savez probablement déjà, que ce produit n’est pas à la portée de tous. Par là bien sûr, je ne parle pas de son prix, dans les ~15$ pour 750ml; mais bien de ses saveurs complexes, intenses et poussées. Bien qu’elle est un exemple exceptionnellement balancé du style, elle ne plaira pas à tous et profitera davantage d’une garde prolongée que d’être apporté à une soirée de gens qui apprennent tout juste à aimer la bière. Ces avertissements mentionnés, ce produit est dans la courte liste de ces bières qu’il fait bon acheter dès qu’elle est disponible. Je m’en reprocurerai certainement pour consommation et pour faire évoluer. Elle semble un produit assez nouveau de Trou du Diable, et son achat a été fait à leur domicile de Shawinigan. Je dirais personnellement que c’est une des meilleures impériale stout fabriquées au Québec.

5 commentaires sur « L’impératrice; Trou du Diable »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s