La Barik 10e Anniversaire – Microbrasserie de l’île d’Orléans

La Microbrasserie de l’Île d’Orléans a brassé une bière en édition limitée pour souligner le 10e anniversaire de « La Barik » à la fin du mois de novembre 2015. Ce dépanneur situé à Trois-Rivières est spécialisé dans la vente de bières de microbrasseries québécoises.

Il s’agit d’un produit intéressant qui plaira probablement davantage aux amateurs de double IPA qu’aux amateurs de triple belge conventionnelle.

20160525_191259

?

Caractéristiques

Microbrasserie de l’Île d’Orléans – La Barik 10e Anniversaire

26. Trappist Ale (C) Belgian Tripel

Manufacture : novembre 2015          Consommation : N/A

ABV : 10% alc/vol          IBU : N/A

Impression

En étudiant l’étiquette de cette bouteille de 500 mL, on remarque immédiatement que l’on a tenté de respecter le style du logo déjà existant du dépanneur « La Barik ». Malheureusement, ce style « dessin animé » ne met pas en valeur le produit qui est censé être une bière d’exception pour souligner un événement.

De plus, relativement peu d’informations sont fournies sur l’étiquette. On y apprend qu’une levure trappiste a été utilisée ainsi qu’un assortiment de houblons du Nouveau Monde : Waiema (Nouvelle-Zélande), Galaxy (Australie) et Citra (États-Unis).

20160526_152950

 

Arôme

Au nez, le houblon domine largement. On sent une explosion d’agrumes (notamment l’orange) et de fruits tropicaux (notamment l’ananas) et une touche d’arômes résineux. Il s’agit définitivement de nez rafraîchissant et estival, mais j’ai de la difficulté à détecter les épices associées au style.

 

Apparence

En versant la bière dans un verre, un bon collet de mousse blanche se forme et se maintient un certain temps avant de se stabiliser en une mince couche persistante. De légères traces s’accrochent aux parois du verre. La bière est de teinte dorée avec des reflets orangés et est légèrement voilée.

 

Goût

Au goût, c’est également le houblon qui donne le ton. En entrée de bouche, on perçoit une touche sucrée qui s’estompe rapidement et qui se transforme en finale bien sèche et houblonnée. Les notes d’agrumes et de fruits tropicaux sont bien présentes. On goûte également un subtil apport malté ainsi qu’un soupçon de saveur résineuse. L’amertume est plus forte que ce qu’on s’attendrait pour une triple belge. Somme toute, cette bière est plaisante en bouche.

 

Texture et corps

Le corps de cette bière est moyen avec une effervescence moyenne élevée. De fines bulles se forment au contact avec la langue donnant une impression de fraîcheur. Il s’agit de la texture prévue pour ce type de bière. De plus, cette bière cache assez bien ces 10% en alcool.

 

Impression de l’auteur

Il est important de mentionner que nous avons affaire ici à une version « américanisée » de triple belge. Le houblon est plus présent par rapport aux versions belges classiques tant au niveau des arômes, du goût et de l’amertume. Par contre, le consommateur sait à quoi s’en tenir puisque l’étiquette est transparente au niveau de l’utilisation de houblons aux arômes et aux goûts tropicaux. Il serait peut-être plus juste ici de parler de double IPA pour décrire ce produit, car les caractéristiques épicées associées à la levure trappiste peinent à s’exprimer.

Ne vous méprenez pas, j’ai bien aimé siroté ce breuvage. Il s’agit d’une bière parfaite pour la période estivale. Elle ne cadre tout simplement pas dans la définition traditionnelle de triple belge.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s