Farnham & Dunham

Dans cet article, vous nous joindrez alors que l’on visite Farnham Ale & Lager et la Microbrasserie Dunham, deux compagnies québecoise de la région de la Montérégie. Deux autobus remplis de passionnés de la bière du club MontreAlers sont partis du Bénélux à Verdun pour aller visiter ces brasseries aux valeurs on ne peut plus différentes. Elles m’ont toutes deux vraiment impressionné, même si ce sont pour des raisons très différentes.

Photos: Steve Rodrigue, Andrew Stevens & Nicolas Gauthier

Farnham Ale & Lager

steve_farnhamext

Notre premier arrêt de la journée a été du côté de Farnham Ale & Lager. Impossible à manquer, le gros immeuble à la devanture stylisée fait contraste avec le paysage campagnard. La brasserie est d’ailleurs située à deux pas de la Fromagerie des Cantons. Les deux établissements ont une grande complicité, nous explique Jean Gadoua, co-propriétaire et maître-brasseur.

Son entreprise est en pleine expansion. Elle a connu depuis son ouverture en fin 2013, une des croissances les plus fulgurante pour une brasserie québecoise. Une deuxième brasserie est d’ailleurs en processus d’ouverture au Vermont, depuis leur acquisition de la Infinity Brewing Company, à South Burlington.

Jean est un très bon brasseur, à en juger par les produits qu’il a mis au point, mais c’est selon moi avant tout un homme d’affaire avec du pif. Il a une grande compréhension du marché, et de l’importance de l’image de marque pour une entreprise comme la sienne. Ils nous a d’ailleurs expliqué l’origine du design de Farnham Ale & Lager mis au point avec l’aide de la firme de publicité lg2: La croix de Saint-André, signifiant la traverse de chemin de fer non loin, avec les lettres A et L pour Ale et Lager, les deux types de bières produites par l’entreprise. Les canettes épurées et couronnée d’un grand chiffre, facile à retenir, qui représente du même coup l’indice d’amertume en IBU. Le choix des canettes plutôt que les bouteilles de verre est également très important selon lui – c’est le contenant de l’avenir.

steve_jeangadoua

Grace à des investissements substantiels, Jean a pu construire une brasserie à faire rougir plus d’un. Tout son équipement est dans ce qui se fait de mieux, équipé pour le nettoyage en place, et il se fait un point d’honneur de respecter une propreté digne d’un hôpital. On croirait vraiment voir une version à petite échelle d’un grand brasseur commercial. La propreté est souvent considérée comme le défi le plus important des brasseurs amateurs dans leur recherche de constance. Cette obsession est toujours très palpable chez Farnham.

Il nous a également parlé de sa souche de levure, qui l’accompagne depuis plusieurs années dans ses différents projets, et qu’il a su apprivoisé, connaître sur le bout de ses doigts. C’est visiblement une grande fierté pour lui, et un des ingrédients gagnants pour son produit.

Nous avons conclu la visite par une dégustation d’un produit bientôt disponible: Leur nouveau vin d’orge. Du vrai bonbon, sucré à souhait, herbacé, savoureux. Une longue finale beurrée – voir dyacétyle, comme du butterscotch – probablement une signature de la levure qu’il emploi, m’a laissé un souvenir très agréable de cette bière.

steve_farnhamint

Leurs produits sont disponibles dans les épiceries et commerces spécialisés. Il est également possible de leur rendre visite sur place, au pub, pour déguster leurs produits.

Ma suggestion: Une bonne pinte de leur dry stout.

Farnham Ale & Lager

Brasserie Dunham

drew_dunhamext

La Brasserie Dunham est située sur la rue principale du village du même nom. Immédiatement après être débarqué de l’autobus, j’ai adoré le charme plus rustique de l’établissement. La terrasse s’étend de l’arche au bord de la rue, jusqu’à une cour intérieure en plein cœur des installations de la brasserie.

Dès notre arrivée à l’intérieur, nous sommes accueillis par Sébastien Gagnon, co-propriétaire (pas la même personne que l’auteur sur ce blog). Il nous explique qu’ils ne font habituellement pas de visite chez Dunham mais qu’il sait que nous sommes des Beer Nerds et qu’il a beaucoup de respect pour les brasseurs amateurs. Nous avons pris une demi-heure pour déguster quelques unes des bières qu’ils avaient en fût, puis avons été le rejoindre à l’arrière pour une visite de la salle de brassage.

drew_sebastiengagnon

Sébastien est rejoint de ses deux partenaires d’affaire: Éloi Deit et Simon Gaudreault. Il nous parlent tous les trois de l’approche décomplexée de Dunham: Ils sont très conscients que leur production est relativement petite et n’ont aucune ambition de grossir plus que nécessaire. Ce sont des amoureux de la bière artisanale, et ils veulent à tout pris préserver le côté artisanal de la chose. Ils préfèrent prendre des risques avec les produits qu’ils développent, quitte à connaître quelques ratées de temps à autre: Il faut prendre des risques pour amener l’industrie plus loin.

Les lieux et l’attitude des entrepreneurs sont aux antipodes de ce que l’on pouvait voir chez Farnham. Ici, beaucoup plus de travail est fait manuellement, du nettoyage des cuves d’empâtage à l’embouteillage. On peut également voir beaucoup de tonneaux de chênes de toutes provenances (Sauternes, Bourbon, Scotch, …).

Sébastien nous fait également un plaidoyer sur l’importance de l’économie locale. Ils viennent de mettre la main sur un investissement de près de 1 M$, pour leur permettre de faire passer leur production annuelle de 2000 à 4000 – éventuellement à 10 000 – hectolitres de bière, tout en demeurant une entreprise 100% d’ici. Une bonne partie de leur équipement a été acheté à des entreprises locales (cuves de fermentations par exemple). Sébastien Gagnon a d’ailleurs fondé la coopérative Houblon Québec et le bistro Vices et versa avant de se consacrer à la Brasserie Dunham.

nic_dunhamint

Les produits de Dunham sont disponibles les commerces spécialisés. Il y aura par ailleurs la sortie officielle de de plusieurs nouveaux produits et assemblages le 21 mai 2016. Les informations sont disponibles sur leur site internet.

Ma suggestion: La saison fleurs sauvages

Brasserie Dunham

Les MontreAlers

drew_tico

Tico (Teklad Pavisian) le président sortant du club et brasseur au Benelux

Les MontreAlers c’est un club de brassage amateur de la région de Montréal. L’organisation a connu un grand essor en 2015-2016 avec maintenant près de 200 membres actifs. Des rencontres mensuelles permettent aux membres de partager leurs créations et avoir de la rétroaction de brasseurs amateurs expérimentés et même de brasseurs professionnels. De nombreuses activités comme la visite de Dunham et Farnham sont organisées chaque année, et la carte de membre donne droit à de nombreux rabais chez différents détaillants.

Voir le site web du club pour plus d’info: MontreAlers

drew_montrealers

En bas à gauche: Maxime Lavigne, éditeur sur ce blog

3 commentaires sur « Farnham & Dunham »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s